Salubrité publique et santé psychologique en période de confinement

Salubrité publique et santé psychologique en période de confinement


La crise sanitaire que traverse actuellement la France a conduit à la mise en place de mesures exceptionnelles.

Gestes barrières, distanciation sociale et depuis le 17 mars 12h, les Français, sauf dérogation, doivent rester confinés chez eux. Face aux consignes sanitaires, les réactions de la population divergent entre respect et défiance.
Comment se traduisent les comportements face à l’impératif d’hygiène,
à l’injonction du confinement ?

Dans cette zone résidentielle de quelques rues les meurs ont évolué, les lumières des logements sont éteintes de plus en plus tard, des promeneurs se baladent à des heures de plus en plus avancées de la nuit. Et surtout chaque jour plusieurs paires de gants sont abandonnées, des masques parfois, de nombreuses cartouches de siphon contenant du protoxyde d’azote également, des canettes de bière emplissent les poubelles, comme les marqueurs d’une lente dégradation de la façon dont la population supporte le confinement.






_